Mot du jour : « afur », argot fabuleux

Publié le

d’afur, très employé par Céline, pour ma part jamais entendu

La Compagnie Affable

âneLes gniards (1) vont pouvoir se rambiner (2) avec l’orthographe ! Ce mot d’argot peut s’écrire phonétiquement afur, avec deux -f, affur, ou encore avec deux -f et un -e, affure (même si c’est cette dernière forme qui semble l’emporter avec le correcteur orthographique). Il faut juste éviter le -ph en place du -f car la racine est latine : fur veut dire voleur (et a déjà donné furet et fureter en français).

1° Premier sens : l’affur est le produit d’un vol, le butin que partagent les voleurs. Petit à petit, il devient synonyme de gain, de profit (licite ou non). Voici une fable de La Fontaine (Les Animaux Malades de La Peste) transposée en argot par Marcus en guise d’illustration :

Ayant gaffé (3) leurs potes dévisser leur billard
Et claboter (4) de la pestoche,
Tous les bestiaux du monde s’étant filé rencard
Discutaient en…

View original post 345 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s