Elia

Publié le

Elia et Mhammed Merdessi
    Se prononce à l’italienne, ou à la tunisienne, accentué sur le I : eliyya

  • Envie de parler d’Elia, et c’est une ressemblance, un visage une casquette sur FB qui m’y invitent, afflux de souvenirs, sa voix, images … dire en mots ce que les photos qui me manquent auraient peut-être suggéré … on va s’en passer.

    Quatre soeurs, il y avait eu un frère aîné, et Elia a repris son prénom, donc pas très « commode » de porter le prénom d’un mort … en plus, des soeurs de fort tempérament, il était un peu le doux, le timoré de la famille ou du moins on lui avait fait cette réputation.

  • LE grand ami de mon père, « zio Cilio » (je mets des guillemets mais un jour je le raconterai aussi – je croyais que, déjà … j’oublie, pardon) et de ma mère aussi, et de la ferme … Ils s’étaient entr’adoptés, après mon départ de Tunis, c’était bien pour tous, ils s’aimaient sans calcul … tendres souvenirs.
  • Ami aussi de Mhammed Merdessi, et là j’ai une photo qui pour moi exprime tout un univers de jeunes gens aussi désintéressés et poètes l’un que l’autre … et puis la vie vous offre autre chose que ce que vous attendiez … Quelqu’un m’a dit être allé à Tunis pas mal d’années après et avoir vu Mhmamed Merdessi, en fait c’était son fils, incroyablement ressemblant …

    http://ogonyok.free.fr/textes/beaulieu_bejaoua/les_textes/elia_fotos.htm

  • Il voulait être horticulteur, a tenté le coup à Antibes puis je ne sais pas comment il s’est trouvé embarqué parmi les jeunes qui partaient vivre en Israel, guerres, copains tués, charge de famille, adieu les roses, il a travaillé en usine, déception … Nous nous sommes revus vers 1992 par là, et il m’a présenté Hilla, sa fille sa préférée avec trois garçons pas trop proches, Hilla venait apprendre le français à Paris après son service militaire. Entente complicité aussitôt. Nous avons évoqué tracé quelques portraits d’hommes exceptionnels … aucun d’eux n’ayant fait carrière dans quelque branche, rêvant plutôt à des branches d’arbres, de connaissance, des rameaux …
  • De quoi est-on riche ? de ses rêves, de ses souvenirs qui sont un peu des rêves mis à l’envers et qu’on aime …
    Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s